Voir les documents concernant Eric Eustace Williams dans dLOC

Parmi les documents concernant Eric Eustace Williams qui peuvent être consultés sur dLOC, on trouve une bibliographie ainsi qu'un corpus d'œuvres de et sur le Dr. Williams, qui fut le premier Premier Ministre de Trinité-et-Tobago, où il est souvent considéré comme le "père de la Nation." Cette figure historique qu'est le Dr. Williams, dans les Caraïbes mais également en Amérique Latine et dans le Commonwealth britannique, doit son importance tant à son œuvre de philosophe qu'à sa carrière politique. Les œuvres ici rassemblées ont pour but de fournir aux chercheurs la matière première nécessaire pour comprendre comment le Dr. Williams a su marier ses activités philosophiques et politiques, et comment le caractère de cet homme a forgé les idéaux d'indépendance dans toutes les Caraïbes. Parmi ces œuvres, on trouvera plusieurs monographies et essais écrits par le Dr. Williams, ainsi que ses discours politiques et de nombreux autres documents. On y trouve aussi un résumé de sa vie politique publié le Trinidad Guardian.

De la numérisation

La numérisation des œuvres du Dr. Williams est en cours et dépend du travail d'un ensemble de volontaires. Les créateurs de cette collection poursuivent toujours leurs efforts et espèrent que les chercheurs sauront faire bon usage des œuvres du Dr. Williams, qui ont été rassemblées grâce à une série de prêts interbibliothèques entre institutions des Caraïbes, du Canada, du Royaume Uni et des Etats-Unis. Ils espèrent ègalement que ces chercheurs apporteront leur soutien à la Eric Williams Memorial Collection ode l'Université des Indes Occidentales (campus de St-Augustine, sur l'île de la Trinité), qui a été inscrite sur le Registre de la Mémoire du Monde par l'UNESCO en 1999.

Courte biographie

Eric Eustace Williams est né le 25 septembre 1911 sur l'île de la Trinité, alors sous domination britannique. Il était le fils de Henry et Elisa Williams. Il étudia au Queen's Royal College sur l'île de la Trinité, puis reçut une bourse lui permettant de poursuivre ses études à l'université d'Oxford, en Angleterre. Il reçut le titre de docteur en philosophie en 1938. Sa thèse, publièe par la suite sous le titre Capitalisme et esclavage, porte sur l'aspect économique de la traite des esclaves dans les Caraïbes.

En 1939, il obtint un poste d'enseignant à l'Université Howard de Washington D.C. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, alors qu'il était toujours aux Etats-Unis, il travailla comme consultant pour la Commission anglo-américaine sur les Caraïbes, qui avait été créée dans le but de dessiner les grandes lignes du futur statut des Caraïbes de l'après guerre. En 1948, il quitta l'Université Howard afin de prendre la tête de la section de recherches de la Commission. Il démissionna de ce poste en 1955 afin de protester contre les politiques menées par la Commission, et retourna alors à Trinitè-et-Tobago.

En 1956, le Dr. Williams fonda le Mouvement National du Peuple (PNM), un parti politique qui remporta les élections nationales qui se tinrent en septembre de cette année-là. Sa carriàre politique conduisit Eric Williams à occuper des postes toujours plus importants. Il fut le premier Chief Minister (chef élu d'un Territoire d'outre-mer britannique – NdT) de Trinité-et-Tobago de 1956 à 1959, Premier de 1959 à 1962 (alors que Trinité-et-Tobago était membre de la Fédération des Indes Occidentales – NdT), puis enfin Premier Ministre de 1962 (l'année de l'indépendance) jusqu'à sa mort, le 29 mars 1981. Eric Williams, l'un des plus grands hommes qu'aient connus les Caraïbes, est souvent surnommé &qle Père de la Nation" ; il a mené Trinité-et-Tobago à l'indépendance, au sein de Commonwealth britannique, après l'épisode de la Fédération des Indes Occidentales.

PROGRAMMES UNIVERSITAIRES

BIBLIOGRAPHIES

BIOGRAPHIES

RESSOURCES ELECTRONIQUES ACCESSIBLES EN LIGNE

CONFÉRENCES ET COLLOQUES

BIBLIOTHEQUES

Voir aussi les descriptions suivantes de la collection:
  1. Helenese-Paul, Kathleen. OPReP Editorial [Publié par l'Oral and Pictorial Records Programme, University of the West Indies, St. Augustine, Trinidad.]
  2. Helenese-Paul, Kathleen. OPReP Pictorial [Publié par l'Oral and Pictorial Records Programme, University of the West Indies, St. Augustine, Trinidad.]
  3. Samaroo, Brinsley. An appreciation of Eric Williams and the Eric Williams memorial Collection. [Publié par l'Oral and Pictorial Records Programme, University of the West Indies, St. Augustine, Trinidad.]
  4. Trinidad Express. "Remembering Eric Williams" (5 acril 1998)
  5. Trinidad Express. "Tribute to a very special dad" (22 mars 1998.  Section 2, page 3) Erica Williams Connell y partage les souvenirs qu'elle garde de son père et ce qu'elle attend de la Memorial Collection.
  6. Trinidad Express. "What we owe to Williams" (Editorial. 22 mars 1998)
  7. Trinidad Express. "Powell: I am one of You" ( 23 mars 1998)
  8. Trinidad Express. "Testimony to late PM" (23 mars 1998)
  9. Trinidad Express. "Common Entrance to go in tribute to Williams" (23 mars 1998)
  10. Trinidad Guardian. Editorial (23 mars 1998) au sujet de l'inauguration de la Eric Williams Memorial Collection.
  11. UNESCO. Inscription de la collection au registre du patrimoine documentaire Mémoire du Monde.